Quand les températures commencent à tomber, ce sont les mains qui se mettent à geler. Pour les réchauffer  on a au choix (rayer la mention inutile): le fond de ses poches, des moufles, une tasse de thé brûlant, la technique du frottage-massage-secouage, les mains de son amoureux, la bouillotte de mamie... ou les "réchauffe-mains" au crochet.

handwarmers1
Toutes simples à crocheter, bien chaudes à porter, dans un très joli fil angora artisanal.
(crochetées en toute petite taille pour être sure de ne pas arriver au bout de la pelote avant la fin!)
Modèle Mohair handwarmers (en anglais), CreativeYarn
handwarmers2

Mais il n'y a pas que les mains qui se refroidissent en ce moment.
Mon petit cou fragile réclamait une nouvelle écharpe (encore?!), j'en ai donc profité pour commencer le très joli patron d'Ellen sur lequel j'avais flashé depuis cet été, et par la même occasion la technique du crochet tunisien, quelquefois appelé "point de tricot au crochet" . Géniale cette technique, je suis accro! Ca monte vite et bien, c'est un plaisir à crocheter, et j'adore cet effet "vaguelettes" du point de coquille!
handwarmers3
Modèle Tunisian Lace Ascott, in Interweave Crochet, Printemps 2008
Fil artisanal "crème glacée" mohair/angora/soie


Et un en-cours de plus, un! Hum... qui a dit "un de trop"?