C'est l'histoire d'une fille qui a créé un blog pour le plaisir, pour se faire plaisir, pour échanger, pour partager. Une fille qui depuis près de deux ans a son blog dans la tête. Elle ne fait rien exprès pour lui, mais rien non plus sans y penser.

gris1

Une fille qui grâce à son blog a trouvé des copines, des vraies en chair et en os, des copines précieuses, des copines chaleureuses et presque pas virtuelles. Mais aussi des trésors de créativité, de vraies sources d'inspiration. Et puis des filles qu'elle admire de loin, qu'elle regarde vivre, créer, se confier, se livrer, parfois sans même leur dire toute l'admiration qu'elle leur porte.

gris2

C'est l'histoire d'une fille frustrée de vouloir participer à autant de choses, de challenges, de jeux et de défis sans trouver le temps (ni même l'inspiration) pour tout ça. Une fille qui du coup se sent dépassée, débordée, écartée, isolée. Une fille qui parfois n'a plus l'impression d'avoir sa place dans ce monde virtuel. Qui n'arrive plus à suivre ce rythme qu'elle s'est fixé, pour elle, pour les autres, pour ceux qu'elle connait et pour toutes celles qu'elle ne connait pas. Qui souvent, a l'impression d'avoir fait le tour de ce qu'elle pouvait apporter, donner et recevoir. Une fille qui se dit: "A quoi bon continuer?"

gris3

C'est l'histoire d'une fille qui, sans s'y attendre, sans rien voir venir, a mis beaucoup d'elle dans son blog. Et que tous ces petits détails touchent plus qu'elle ne le pensait, plus qu'elle ne le voudrait. Une fille qui parfois trouve ridicules tous ces moments de doute, tous ces petits grains de sable qui viennent gripper la machine. Parce que quand elle crée quelque chose, ce quelque chose exact qu'elle avait dans sa tête, elle sait pourquoi elle fait tout ça: pour elle.

gris4
Modèle A du dernier japan-must-have-book, en jersey gris chiné subliiiiime offert par ma Pruline (merci copine!), biais vert anis et coutures constrastées. Il me fallait ce sweat depuis que je l'avais vu chez elle, et puis chez elle aussi. Commencé hier soir, fini cette après-midi, et voila ma touche 'flashdance' à moi! ;-)