Après les années 80, passons aux années 60... (et j'ai bien l'intention de faire toutes les décennies fashion, oui madame!) Je ne suis qu'une grosse envieuse devant l'éternel (comme le prouve ma liste "d'inspiratrices" dans mes liens préférés), et je craque à chaque fois devant les jolis paletots d'Amélie-Daruma. C'est décidé, l'heure est venue d'entamer LE projet, LE défi de toute couturière, j'ai nommé LE manteau (et ça nécessite bien toutes ces majuscules, croyez-moi)

Et pour accentuer la touche sixties de ce petit modèle, un tissu yéyé pour la doublure, et des boutons vintage pour l'encolure.
Show time!

paletot1
Pour clôturer ce festival de Cannes 1968, notre vedette porte une veste très décontractée d'après un modèle japonais (veste 11 du Otona no couture One piece, smock, blouse, manches rallongées)

Gros plan sur les détails, et place à la couleur! (quelle modernité mon cher Guy, c'est admirable!)
paletot2
Lin taupe Toto, popeline Wowo, boutons anciens en métal trouvés en brocante.

***

Et pour la petite histoire (les festivaliers raffolent toujours des anecdotes croustillantes, n'est-ce-pas?), pas de gros plan sur la boutonnière, qui m'en a fait baver comme jamais. S#lo**rie de machine électronique de m***e !!! ... Pardon, je suis sortie de mes gonds, je ne le ferais plus. Mais elle a eu de la chance que je me sois calmée à temps, la vilaine! On a évité le pire...

Sur ce, je rends mon micro, à vous les studios!

(et je vais aller me délecter des VRAIES tenues des stars sur tapis rouge ce soir...)