Parfois (oui, parce qu'on ne dit pas "des fois", d'après un de mes élèves de 6 ans. Bouh, bah, vilain!), la vie c'est comme une pelote de laine. On croit tirer le bon fil et on se retrouve avec un  paquet de nœuds à déméler. Sac de nœuds bis repetita, à croire que ça me poursuit...

sacdenoeuds

...

A noter: mine de rien, ça me permet de vous montrer que j'avance mon gilet "mi-Phiphi, mi-Droguerie", et qu'il va être beau comme tout. Le tricot dans ma vie, lui, se porte bien, merci! :-)