Difficile de toujours apporter sa petite pierre à l'édifice. Tellement de blogs ont abordé les événements à Haiti ces dernières semaines que je n'ai pas su quand ni comment en parler moi-même. Certaines le font tellement mieux que moi. On peut même penser que trop d'informations nuit à l'information... parfois. Par contre, à défaut de ciment, on peut toujours faire d'une pierre deux coups. Acheter un patron dont les gains sont reversés à des associations humanitaires par exemple. Ça c'était un bon moyen de me motiver à tricoter mon tout premier doudou. Et pas n'importe quel doudou! Le plus mignon éléphant du monde, inratable et trop agréable à faire (une fois passée le premier moment de solitude face à ses 4 aiguilles double-pointes qui partent dans tous les sens...) Et il est pour moi... enfin, pour mon mini-moi. Mais tu me le prêteras, hein, dis, mon Piou?

elijah1

Modèle Elijah (en anglais), en vente dans la boutique d'Ysolda. Tricoté en Fleur de coton coloris Fer, de la Droguerie, et fil Transat coloris Lin, de Pingouin. Le tout avec des aiguilles double-pointes, sans couture, et on rembourre son éléphant au fur et à mesure, sans aucun souci, en suivant les explications très claires de l'auteur. Pour une première avec toutes ces techniques, je me suis épatée toute seule! Je me suis même emballée à lui faire une petite écharpe, pour qu'il puisse affronter la neige...

elijah

elijah2

[Les très chouettes modèles d'Ysolda ne sont plus au profit d'Haiti à partir de ce mois-ci, mais il y en a d'autres! Ravelry, THE site communautaire et tricotesque a encore ici une longue liste de patrons "generous". Allez donc y jeter un oeil, ça donne envie de tricoter tout plein...]

***

Et samedi matin, à partir de 9 h, près de 700 créations seront en vente au profit de la rénovation d'un orphelinat à Haiti. Faute de temps et d'énergie pour faire quelque chose de vraiment chouette, je n'ai pas fait de création, mais je serai en première ligne pour acheter quelques merveilles. D'ailleurs j'ai déjà ma petite liste. Et vous?